Vous connaissez la kéraunothnétophobie ?

0 Flares 0 Flares ×

Selon les Mayas, aujourd’hui, c’est la fin. Si vous êtes comme moi et que ça vous préoccupe pas vraiment, sachez que dans le monde certaines personnes sont sensibles à ce genre d’informations… Et certains développent même des phobies. Au vue de l’actualité de fin du monde, qui n’est pas sans rappeler dans une moindre mesure la grande époque de Pacco Rabanne, je voudrais vous présenter la kéraunothnétophobie.

Kéraunothnétophobie, une phobie

La kéraunothnétophobie, typiquement le genre de mot qui vous fait briller en société ou pendant un repas de famille. Pourtant, il s’agit d’une phobie très sérieuse pour ceux qui en sont victime… Mais quelle est cette phobie ? La kéraunothnétophobie, c’est la peur obsessionnelle de la chute de satellites… Une phobie qui, vous l’aurez compris, n’existait pas avant les grandes avancées scientifiques.

Une chute de satellite qui arrive parfois

La kéraunothnétophobie, ça peut faire sourire, et au fond c’est compréhensible. Mais il faut accorder aux victimes de cette peur le bénéfice du doute, car de temps à autres, il arrive qu’un satellite tombe. C’est en général volontaire, organisé par la NASA par exemple, afin de calculer une trajectoire qui évite tout risque humain… Ce fût par exemple le cas en 2011 avec le satellite UARS, qui finit discrètement sa vie quelque part au dessus du Canada

Au final, vous l’aurez compris, l’idée n’est pas de se moquer des phobiques de la chute de satellites, mais de vous présenter une information assez insolite en ce jour de fin du monde… Et J’espère bien que vous pourrez ressortir ce mot pour le repas de Noël !

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>