Utiliser les retraites pour payer la dette

0 Flares 0 Flares ×

L’idée parait folle: utiliser les retraites pour payer la dette d’un pays. Surréaliste ? Et bien non, réaliste. C’est en tout cas la démonstration que nous propose actuellement l’Espagne, qui utilise ce système pour tenter de sortir la tête de l’eau. Une bouffée d’air avant de replonger plus profond? Tentative d’explication.

Echange retraites contre dette

Le président de la Banque Centrale Européenne l’avait dit, tout sera fait pour sauver l’Euro. Et au vue de la taille de l’Espagne, le sauvetage du pays est une nécessité pour maintenir la monnaie, surtout avec les crises récentes en Grèce et surtout à Chypre. Et comme tout est permis, l’Espagne ne se gène plus: les retraites vont donc financer la dette.

Le Fondo de Reserva de la Seguridad Social

Mais commençons par remettre un peu de contexte, et parlons du Fond de la sécurité sociale espagnole. Ce fond a été créé avec un objectif simple:  garantir les paiements des pensions de retraites dans les années à venir.

1% du déficit déjà financé

Utiliser se fond en lieu et place d’une banque centrale, on peut clairement dire que c’est limite dans le principe. Mais l’année dernière, 1% du déficit espagnol a été financé grâce à ce système. Mais comment fait le gouvernement ? Un certain montant du fond est investit en obligation souveraine. Et ce manière de plus en plus forte. Il suffit de regarder les chiffres. En 2008, 55% du fond était utilisé pour la dette. A présent, 97% du fond est utilisé! Soit presque la totalité. A noter que le fond possède 65 milliards d’euros sur son compte (si je peux m’exprimer ainsi).

Des actions contestables

Comme je le disais, le principe est très limite. Mais le vrai soucis, c’est que l’Espagne ne respecte plus certaines règles pour rembourser sa dette, et doit ainsi utiliser les réserves du fonds. Ainsi, pour payer les retraites, le gouvernement a prélevé en urgence 4 milliards d’euros sur la réserve du fonds. 3 milliards peu de temps avant, mais cette fois-ci pour des besoins non précisés. Or la règle veut que ce compte ne soit utiliser pour des paiements qu’en cas d’extrême urgence, et dans des limites de retraits que le gouvernement a largement dépassé.

Et le futur ?

Le futur, il est inquiétant. Car oui, l’Espagne doit combattre sa dette et trouver des solutions. Mais le problème, c’est qu’un moment donné, les retraites des gens ne pourront plus être payées si le gouvernement continu d’agir de la sorte. L’Espagne, et plus largement l’Europe, n’est donc pas encore sorti des ennuis

Je vous propose cet article et également celui-ci pour poursuivre vos lecture.

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>