Une pièce pour diminuer la dette Américaine ?

0 Flares 0 Flares ×

Je ne sais pas si vous avez vu passé l’information. mais il se murmure que les Etats Unis pourraient émettre une pièce de 1 000 milliards de dollars afin de diminuer leur dette… Science-fiction ? Réalité ? Comment une telle chose pourrait être possible ? Sous quelles conditions ? Time To Think va essayer de vous déchiffrer et vulgariser tout ça

Une pièce pour diminuer la dette

Accrochez-vous bien, car l’information suivante relève presque du monde merveilleux des Bisounours. Afin de résoudre le problème du plafond de la dette, les USA (plus précisément certains démocrates, Jerrold Nadler en tête) propose de faire émettre une pièce de 1 000 milliards de dollars. La dette américaine étant de un peu plus de 16 000 milliards, vous voyez bien qu’il s’agit seulement d’éviter un « nouveau«  Fiscal Cliff.

Une pièce en platine

L’émission de pièce en or, en argent ou en cuivre est interdit. Mais le Trésor Américain a tout à fait le droit d’émettre des pièces en platine dans le cadre de commémorations, donc dans des petites quantités. Selon les démocrates, c’est cette matière qu’il faut utiliser pour créer une pièce de       1 000 milliards de dollars.

Mode opératoire

Et on fait quoi avec cette pièce ? Et bien on la dépose tout simplement sur le compte du gouvernement. Et voila, en gros, comment on peut résoudre le problème du Fiscal Cliff. Mais dans la vraie vie, il y a une raison si les états ne peuvent émettre de l’argent, si les états doivent emprunterJe vous propose d’essayer de remettre un peu les choses dans l’ordre, ou plutôt dans le concret.

Les conséquences hypothétiques d’une telle pièce

Pour qu’il y est de l’argent sous forme de pièce, un pays doit avoir de l’argent dans ses caisses. Un peu comme vous et moi, si nous voulons retirer notre billet de 5€ (ou de 500€, tout dépends nos revenus), il faut que notre compte est 5€ dessus. Et si votre compte est dans le rouge, vous ne retirez pas d’argent. Le principe est le même pour un état: si il ne peut pas faire face à ses dépenses, alors la création de monnaie est d’une, très problématique, et de deux, a des conséquences lourdes. On appel ça l’inflation, ou dans le cas d’une pièce de 1 000 milliards de dollars, de l’hyper-inflation. Certains disent que l’économie américaine pourrait supporter une telle émission de monnaie… Mais il faut le dire, il y a une raison si les états ne créent pas tous les jours de l’argent. Pour faire simple, l’inflation, c’est cette image d’une personne amenant une brouette de billets pour acheter une baguette de pain. En des mots simples et schématisés: la monnaie perd sa valeur.

Pourquoi emprunter plutôt que créer ?

Science-fiction ou Réalité, il y a tout de même peut de chance pour qu’une telle décision soit prise. Ça serait relativement surréaliste… Mais cette information a le mérite de nous permettre de nous poser une question: les Etats pouvant créer de l’argent sous certaines conditions, pourquoi l’emprunter aux banques plutôt que de se le créer directement ? Essayons de répondre de manière simple à cette question

Essayons d’y voir plus clair

Le France crée-t-elle de l’argent ? Oui, d’une certaine manière. Mais souvenez-vous de l’histoire de votre compte en banque… Si la France créait l’argent qu’elle possède, alors nous n’aurions sans doute pas autant de dette. La réalité de la création monétaire est ailleurs. La monnaie d’un pays (généralisons un peu) ne peut être émise que si elle est d’abord prêtée par une banque, avec les intérêts bien sûr. Si on schématise à l’extrême, la monnaie est créée à partir de dettes, mais des dettes que l’on ne peut, par définition, pas rembourser

Une des raisons de l’escalade de la dette (?)

Pourquoi ne peut-on pas rembourser ce genre de dette ? Revenons à votre compte en banque pour faire simple: elle vous prête 100€ avec un intérêt de 5%. Si on reformule, la banque crée 100€ mais vous devrez lui en rembourser 105. Et comment allez vous avoir 5€ pour que n’avez pas ? Sans doute en empruntant cette somme à votre banque… Votre dette rembourse votre dette, dans le but (au début) de pouvoir dépenser 100€. Les dettes vont donc s’accumuler, sans aucun moyen de vous sortir de la situation. La magie bancaire fait que votre banque vous demande de rembourser de l’argent qui n’existe pas… Mais là où le schéma est vicieux, c’est que si personne n’empruntait d’argent aux banques, alors il n’y aurait plus d’argent en circulation… Vous comprenez donc le problème.

Maintenir un certain montant

Ainsi, si un pays a 100€ en circulation, cela implique obligatoirement qu’il va accumuler des dettes pour pouvoir maintenir ce niveau d’argent en circulation. C’est comme ça qu’on peut arriver à un point où un Etat ne dépense plus rien, afin d’essayer de maintenir un certain niveau d’argent en circulation… Mais au final, la dette est plus importante que l’argent possédé, et par définition cette dernière ne peut pas être remboursée.

Une impasse ?

Entre l’inflation d’un côté et une dette impayable de l’autre, que peut-on faire ? Beaucoup de gens ont des théories, les économistes se déchirent parfois… Et on en arrive à des situations comme celle proposée par les démocrates Américains, qui voudraient retarder un problème qui n’a pas de solution a court terme par la création d’une pièce. Il s’agirait donc de repousser l’échéance, sans chercher à régler le problème… Un coup dans l’eau ?

L’objectif de cet article n’est pas de dire que la dette d’un pays (quel qu’il soit) est simplement liée à la création monétaire, car beaucoup d’autres paramètres rentrent en compte. Mais il était nécessaire de faire un point (même si celui-ci est volontairement simplifié et schématique) sur la création monétaire, ses conséquences et les raisons qui font qu’un pays passe par une banque. Cela permet de mieux comprendre certaines choses… Même si parfois certaines choses ne peuvent pas trouver d’explications rationnelles. Et pour aller encore un peu plus loin, de manière un peu plus technique, c’est ici

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>