Une dispute qui Lacoste 1 milliard d’euros.

0 Flares 0 Flares ×

Le weekend dernier, Michel Lacoste a vendu environ 30% de ses parts au groupe Suisse Maus, pour la somme de 1 milliard d’euros. Michel Lacoste est le fils du fondateur de la marque légendaire… Pour rappel, il se vend aujourd’hui 25 polos Lacoste toutes les minutes dans le monde… 

Lacoste combien ? 

La marque Lacoste, c’est avant tout la représentation de la réussite familiale. Crée par René Lacoste, alias « l’Alligator », en 1927, le crocodile atteint un taux de notoriété de 66% dans le monde, et réussit l’exploit de frôler le 100% en France (98%). La société est devenue numéro un mondial sur un marché étroit : le polo en maille piquée, qui en a fait toute sa renommée. Aujourd’hui, on peut voir la marque sur des chaussures, des chemises, des lunettes… Un véritable exemple de réussite.

Pourquoi vendre les parts Lacoste ?

La question se pose naturellement lorsque l’on fait un rapide diagnostic sur l’entreprise. Sur le papier, aucune raison ne semble pouvoir justifier un tel comportement. Pour mieux comprendre, il faut se tourner vers la famille Lacoste. Michel serait en effet fâché avec Sophie (sa fille), qui à pris la présidence du conseil d’administration du groupe alors que ce dernier soutenait la candidature de sa nièce. Si Sophie a réussi, c’est grâce au soutien de sa belle-mère, d’oncles et tantes… Au final, une dispute familiale qui tourne autour de l’argent et de l’orgueil.

Constatations

Brader 1 Milliard d’euros 30% des parts d’une entreprise française dont les beaux jours ne sont pas terminés, ce n’est pas faire preuve de vision. On ne peut que s’attrister devant la destruction interne d’un des fleurons de l’industrie française. Certes, Lacoste ne produit plus rien, puisque la marque se contente de donner des droits d’exploitations (en Chine notamment), mais c’est l’image de la marque qui est en jeu dans cette affaire. Bien sûr la famille peut encore bloquer ou ralentir la transaction (pacte de préemption), mais aujourd’hui, on ne peut que craindre que la belle histoire Lacoste soit remise en question… Et avec elle, une partie de notre patrimoine culturel.

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>