Un exercice de guerre informatique mené par l’Iran

0 Flares 0 Flares ×

La guerre informatique, on en entends parfois parlé, mais il faut avouer que peu de gens y croient vraiment. Pourtant la menace est bien présente, et bien plus importante que ce que certains peuvent croire. Il y a quelques jours,l’Iran a d’ailleurs mené pour la première fois un exercice d’attaque et de défense en cas de guerre informatiqueExplications.

Une annonce officielle

C’est dans le cadre de manoeuvres navales autour du détroit d’Ormuz (un point  stratégique) que l’Iran a mené pour la première fois un exercice d’attaque et de défense en cas de guerre informatique. L’annonce a été faite par le contre-amiral Amir Rastgari à l’Iran Daily.

En quoi consiste l’exercice

C’est une unité de cyber-défense de la marine Iranienne qui a pris en charge la manoeuvre. L’idée était simple: lancer une attaque contre le réseau informatique afin d’infiltrer le réseau, y récupérer des informations et y implanter un virus. Point positif de l’opération: l’attaque a été détectée par les services de défenses qui ont repoussés l’attaque, la sécurité informatique est donc bien présente.

Une cyber guerre déjà existante

La cyber-guerre, comme les cyber-attaques, ce n’est pas à proprement parler une information nouvelle. L’Iran est d’ailleurs plus ou moins officiellement la cible d’attaques venant des USA ou d’Israel, l’une des plus connues étant l’attaque contre une de ces centrales nucléaires. Attaque (ou virus) qui répondait au doux nom de Stuxnet. Mais il semblerait que les communications ou encore les installations industrielles soient touchées. Ce qui est nouveau, par contre, c’est que l’Iran communique officiellement sur ces manoeuvres de cyber-attaques. Un élément nouveau qui n’annonce peut-être pas que du bon

Pour aller plus loin, je vous conseil ce lien bien intéressant sur l’enjeu de la cyber-défense en France ou encore ce article sur l’homme le plus dangereux du monde en 2012.

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>