The Sub: le Nespresso de la bière

0 Flares 0 Flares ×

En ce début d’année, quoi de mieux que de se dire qu’il va être possible de boire des pressions à la maison, comme il nous chante ? C’est sur ce principe que se base The Sub, la machine de pression à domicile fabriquée par Heineken… Un Nespresso de la bière ? Gros plan. 

The Sub

Après trois ans de recherche, Heineken va lancer en ce début d’année The Sub, un machine qui va permettre à tous de faire des pressions à la maison. Mais là où la nouveauté frappe fort, c’est que la machine permettra de faire diverses variétés de pressions.

Quatre types de bières

La grande distribution va accueillir dans un premier temps quatre types de bières : Heineken, Pelforth, Affligem et Desperados. Je sens que cette nouvelle fait plaisir à plus d’uns déjà. Par la suite, un site internet permettra aux acheteurs de commander d’autres types de bières, comme des italiennes, des allemandes et même des brésiliennes !

Le Nespresso de la bière ?

La machine est fabriquée par Seb sous la marque Krups, mais on doit le développement à Heineken. Le système est breveté et par conséquent unique pour le moment: une injection d’air dans le fût refroidit à 2° permet de faire pression sur une poche pour libérer la bière. C’est directement dans l’usine Heineken en Italie que The Sub va être fabriquée.

Une première ?

Une machine a pression n’a rien de nouveau. C’est d’ailleurs Heineken qui commercialisa la première en 2005, sous le nom de BeerTender. Mais a l’époque, il fallait utiliser des fûts de 5 litres et ces-derniers étaient difficilement interchangeables. Mais le succès était déjà au rendez-vous: 500 000 appareils vendus ! Alors aujourd’hui avec un système simplifié, plus dans l’esprit des consommateurs et avec des doses plus petites, Heineken peut espérer voir ses parts de marchés grandir de nouveau en France…

Pour d’autres articles de consommation, c’est ici et ici.

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

One Comment

  1. Pingback : Heineken se développe en Slovénie | Fourth Wall

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>