Subaru revient de nulle part

0 Flares 0 Flares ×

Il n’y a pas que le phœnix qui renaisse de ses cendres… Au Japon, on peut dire que le constructeur automobile Subaru sait également le faire. Sur l’ensemble de l’exercice 2013, les chiffres de l’entreprise sont absolument impressionnants. Tout est sans aucun doute lié au changement de stratégie de la marque… Gros plan. [divider_flat]

Revenu de nulle part

Sur l’ensemble de l’année 2013, le cours en bourse de Subaru représente une hausse de … 110 % ! Il a plus que doubler ! Certes, la bourse est volatile et les résultats fluctuent rapidement, mais un tel revirement montre un changement en profondeur de la marque. D’ailleurs, lorsque l’on s’attarde sur les chiffres, les ventes de Subaru ont augmentées de 30% sur l’année. En pleine année de crise pour le secteur automobile, c’est pas mal du tout.

Un changement de stratégie

Une telle réussite au niveau des chiffres est forcement liée à une stratégie payante. Celle de Subaru est relativement simple : se lancer totalement sur le marché du crossover. Vous savez, c’est le modèle juste entre le 4×4 et le monospace… La marque a donc lancé deux modèles, le Forester et l’Outback.

Le marché porteur

Qui dit corssover, dit presque forcement marché Américain. Et c’est bel et bien la bas que Subaru a fait toute la différence : + 90% de ventes sur l’année ! C’est trois fois mieux que l’ensemble du secteur automobile. Une réussite qui laisse rêveur.

Pour d’autres articles d’automobile, c’est ici et ici.

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>