Une sous évaluation des biens des ministres ?

0 Flares 0 Flares ×

Tout le monde en parle, il fallait bien rajouter une pierre à l’édifice. Hier, les ministres ont publié leurs patrimoines en ligne. Un cas d’école de communication de crise. Nous avons donc des ministres modestes, des ministres millionnaires… Bref, un peu de tout. Mais si certains ministres avaient volontairement sous-évalué leurs biens ? Explications.

La magie des prix de l’immobilier

Commençons par « le plus riche », si on peut s’exprimer ainsi. Monsieur Fabius, qui a la chance de posséder un magnifique appartement à Paris dans le Vème arrondissement. Si l’on en croit la déclaration, ce bien serait passé de 2.61 millions d’euros à 2.75 millions en 5 ans. Vous allez me dire, quel est le problème ? Au risque de faire mon Stephane Plaza, le problème est que les prix du quartier ont augmentés de 30% sur la même période. Vous pouvez faire le calcul, le résultat ne sera pas le même… Mais Monsieur Fabius n’est pas le seul concerné: Marie-Arlette Carlotti a le même problème de calcul pour son appartement de 130 m² Marseillais (qu’elle déclare à 230 000 euros alors que des agences professionnelles l’évaluent à minimum 320 000 euros). Fleur Pellerin est aussi concernée, qui s’accorde une hausse de 10% de son bien à Montreuil alors que le marché a augmenté de 30%

Ce que cela révèle

Selon les premiers chiffres, certains ministres ont bien évalués leurs biens, comme Monsieur Valls. D’autre on joué brillamment le coup, comme Arnaud Montebourg.  Mais cela révèle surtout un élément fort: cette publication ne sert à rien. Pendant les prochaines 24h, tout le monde va s’en amusé. Il n’y a qu’a voir le combi-volkswagen de Monsieur Ayrault pour s’en convaincre. Dans le pire des cas, des études vont débarquer de toutes part pour voir si les déclarations sont justes, si il n’y a pas mensonge(s)… Et vraiment dans le pire des cas, on oubliera, et l’idée du « tous pourri » restera. La vérité, c’est que cette publication aurait été le meilleure prétexte à mettre en place la nouvelle ligne de transparence souhaitée par le président. Pourquoi ne pas avoir communiqué les patrimoines à la haute autorité avant la publication ? Aujourd’hui, cette publication est la porte ouverte à tout, et la chasse au(x) mensonge(s) est ouverte.

Pour d’autres articles de politique française, c’est ici et ici.

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>