Qui a pris la photo de Curiosity sur Mars?

0 Flares 0 Flares ×

Elle est magnifique cette photo: Curiosity, le petit rover de la NASA, nous regardant depuis Mars comme pour nous donner un avant goût d’une future exploration humaine. Cette photo qui symbolise toute la relation entre l’homme et la nouvelle technologie. Mais Curiosity est seul sur la planète rouge. 

Alors comment est-ce possible d’obtenir une telle photo, sans aucun élément pour nous boucher la vue ? 

Curiosity nous fait voyager

Curiosity poursuit sa découverte de Mars. Avec des résultats quotidiens, les découvertes se succèdent, allant de satisfactions en désillusions. Mais la grande force de Curiosity, quand on est pas scientifique, c’est la beauté des images qui nous sont transmises. Des paysages de Science-Fiction, des paysages qui font rêver.

Si vous voulez voyager, je vous invite d’ailleurs à visiter ce site, qui regroupe quelques photos recueillies par la NASA. 

Une photo qui pose des questions

Cette photo pose en réalité une question: comment Curiosity peut-il se prendre en photo sans que l’on voit un bras articulé ou toute autre moyen de se prendre soit même en photo… A titre de comparaison, essayer de vous prendre entièrement vous même en photo sans que l’on voit votre bras. C’est loin d’être évident…

Quand la technologie réalise des miracles

Personne d’autre que Curiosity n’a prit cette photo. Mais ce n’est pas une simple photo, c’est en réalité un assemblage de 55 photos en ultra-haute-définition. En analysant les photos transmises par le rover, les ingénieurs se sont rendus compte qu’en décalant légèrement la position du zoom du MAHLI, ils pouvaient faire disparaître le bras de Curiosity. Le MAHLI, c’est le Mars Hand Lens Imager, un appareil ultra puissant permettant de faire des zooms comme peu d’appareils au monde peuvent le faire. Grâce à cette technique, les ingénieurs peuvent très souvent vérifier l’état du rover.

Toute la beauté de cette photo repose sur la puissance de la technologie, ce qui nous rappel que le possible se limite aux frontières de notre imaginaire

 

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>