Quels sont les trois éléments économiques à surveiller cette année ?

0 Flares 0 Flares ×

Cette année 2013 a certes commencée très fort au niveau de la bourse, en témoigne le premier jour de l’année, mais 2013 est aussi une année de tous les risques et qui en effraie plus d’un. Pour quitter un peu l’économie française, Time To Think vous propose de découvrir les trois éléments économiques à surveiller cette année dans le monde, car ils pourraient jouer un rôle dans les mois à venir

Premier élément: la Zone Euro sauvée ? Vraiment ?

La Zone Euro est indéniablement plus calme qu’en milieu d’année dernière. La Grèce à reçu une bonne quantité d’aides, l’Espagne également, l’Italie relève courageusement la tête… Et en prime, la BCE est là pour les pays qui en font la demande (enfin si les autres pays membres donnent leurs accords bien évidemment). On pourrait presque croire que tout va bien dans le meilleure des mondes. Mais est ce que tout ceci n’est pas, au fond, que du raccommodage ou du temps de gagné ? Car le taux d’endettement des pays reste incroyablement haut, la grande Allemagne possède un taux de natalité qui fait peur et dans toute l’Europe l’âge moyen augmente… Bref, on va continuer de parler croissance pendant pas mal de temps. Alors oui, tout va mieux, mais nous ne sommes pas sauver, loin de là… Pour 2013, restons prudent sur l’état de santé Européen.

Second élément: petit voyage au pays du soleil levant

On parle de la Chine, du Brésil, des USA… Mais le Japon, dans tout ça ? On a tendance à l’oublier mais il s’agit d’une véritable force économique mondiale. Sauf que, vous ne le savez peut-être pas, mais le Japon ressemble de plus en plus à une petite bombe à retardement. Pourquoi ? Et bien la dette. Pour être un peu plus précis, le Japon commence 2013 avec des frais financiers de l’ordre de 2% de son PIB. Mais les Japonnais ont conscience du problème, et ils ont déjà commencé a tenter de le résoudre. La méthode ? Croissance et inflation au travers d’une politique monétaire qui n’a d’égale qu’elle-même… Mais ce n’est pas tout, car au Japon la dette est en pleine transition, passant du public au privé. Et c’est aussi là que ça fait mal: le financement est assuré à 90% par les institutions financières ! L’objectif de la banque centrale du pays est claire: financer directement les entreprises et faire baisser le Yen grâce à l’inflation. Mais tout ça cumulé, c’est donc bien une petite bombe à retardement puisque si un maillon de la chaine déraille, par exemple les japonnais échangeant leur argent contre une valeur plus sûre (Euro ou surtout Dollars), alors le pire économiquement parlant pourrait survenir

Troisième élément : Que faire de l’Angleterre ?

Il y a un jour où il faudra se poser la question. L‘Angleterre est en Europe, mais sa politique  financière a mi chemin entre l’Asie et les USA, sa politique quasiment uniquement intra-muros… Bref, l’Angleterre est dans l’Union Européenne mais pas trop quand même. Son déficit budgétaire est proche du 10%, les banques nationalisées pour la plupart, les autres explosant toutes les structures d’aides en cas de crise… Je vous laisse imaginer l’effet domino si une seule banque venait à tomber. Et à tout cela se rajoute la question européenne d’une Union Bancaire. Alors comment peut réagir le pays, comment faire ? Ce sera sans aucun doute une question de 2013.

Voilà pour les trois éléments économiques à surveiller dans le monde selon Time To Think, mais bien évidemment il y en a d’autres qui ont aussi de l’importance, comme l’évolution impressionnante du Brésil ou encore la question de l’évolution de la France. Ce petit classement est subjectif, mais n’est tout de même pas très rassurant

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>