Quand l’Europe autorise un OGM dont personne ne veut en Europe…

0 Flares 0 Flares ×

Par manque de temps, je n’avais pas encore pu me pencher sur cette actualité un peu… surprenante on va dire. Vous l’aviez sans doute lu, mais un nouvel OGM est autorisé à la consommation en Europe. Jusque là, rien de bien plus grave qu’un débat entre pro et contre OGM. Oui mais voila, il y a un gros ‘mais’ dans cette histoire : la majorité des pays européens et des députés étaient contre cette commercialisation ! Et pourtant, elle est actée…Explications.[divider_flat]

Contre la commercialisation de l’OGM

Certains appellent cela une aberration, et il faut bien avouer que ce n’est pas évident à comprendre. Nous aurons bientôt un nouvel OGM de commercialisé en Europe, alors que presque tout le monde était contre. Vous ne me croyez pas ? Voici les chiffres : 19 des 28 pays européens étaient contre, 61% des euro-députés et approximativement 70% de la population ! Et avec tout ça, la commercialisation est officialisée… Une incompréhension.

De la démocratie ?

Vous vous demandez sans aucun doute comment c’est possible, en temps de démocratie, de valider un projet dont la majorité ne veut pas. Mais sachez le, cette validation suit elle aussi un parcours démocratique. En Europe, on parle d’un mécanisme à majorité qualifiée, afin d’être équitable et de représenter chaque pays en fonction de sa démographie et de sa taille. Ainsi, pour ne pas valider la commercialisation de l’OGM par exemple, il aurait fallu que les ‘contres’ représentent 55% des votes. Techniquement, ils étaient près de 67% contre, mais ramené à la taille des pays, ils ne représentent que 52.64% de la population… Trop peu pour invalidée la proposition.

Qui dit oui ?

Pour info, les pays ayant validés ce choix de commercialisation sont l’Espagne, le Royaume-Unis, l’Estonie, la Finlande et la Suède. A noter que 4 pays n’ont pas voté : l’Allemagne, la République Tchèque, la Belgique et le Portugal.

Moralité

La morale de cette histoire, c’est que malgré une écrasante majorité de personnes contre la commercialisation, nous aurons bel et bien droit à une commercialisation, dont aucun état ne pourra bloquer le passage. Et pourtant, nous sommes bien en démocratie. C’est dans ce genre de cas précis que l’on peut se demander si la logique politique est en adéquation avec la logique des gens…

En tout cas, pour mieux comprendre, je vous propose ce simulateur, très bien fait, qui va vous permettre de simuler des votes à majorité qualifiée. Et sinon, cet article et celui-ci sur l’Union Européenne.

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>