Protégeons nos oreilles

0 Flares 0 Flares ×

Les risques auditifs génèrent : 2,5 millions d’accouphéniques en France. 67% des actifs français se disent dérangés par le bruit sur leur lieu de travail. Les sources ? Agence Européenne, enquête 2005 / Etude Sumer 2003 / Caisse Nationale de l’Assurance Maladie. Gros plan.[divider_flat]

Le son et le bruit, quelle différence ?

Le son est une vibration qui se propage dans l’air sous la forme d’une onde acoustique. Il est perçu comme une sensation agréable. Le bruit est un ensemble de sons, perçus comme gênant. C’est donc une notion subjective car le même son peut être utile, agréable ou gênant selon qui l’entend et à quel moment. Le bruit est défini par une fréquence (tonalité d’un son), une intensité (volume sonore), et par une durée (le temps d’exposition).

 Il peut entraîner des risques sur la santé. Ses effets, non immédiats et non visibles, sont à l’origine de nombreuses surdités et de bien d’autres pathologies comme le stress, les troubles du sommeil, bourdonnements…). Il faut savoir que dans le cas d’atteintes auditives, il n’y a aucun traitement possible, les dommages sont irréversibles.

Les nuisances sonores au travail :

La nouvelle directive bruit, en vigueur depuis 2006, est destinée à renforcer la protection des travailleurs, et élargit la responsabilité de l’employeur. Elle définit de nouvelles valeurs d’exposition et abaisse les seuils d’actions de 5 dB(A). Ainsi pour un niveau d’exposition quotidien au bruit :

À partir de 80dB(A) : mise à disposition de protection auditive adaptée, formation, information du personnel exposé…

Supérieur à 85dB(A) : fournir et faire respecter le port obligatoire des protections auditives, mise en œuvre d’un plan de formation…

87dB(A) en bruit continu : cette valeur d’exposition à l’oreille correspond au niveau maximum de bruit toléré à l’intérieur de l’oreille après protection.

Il faudra également prendre en considération des employés qui n’étaient pas concernés par l’ancienne réglementation comme par exemple les personnes travaillant dans l’industrie légère, les barmans/barmaids, les services de téléphonie …

La musique :

Quand on s’expose à des bruits trop forts et trop longtemps sans se protéger, le système auditif se fatigue et s’use plus rapidement. L’écoute répétée et prolongée de la musique à des niveaux sonores supérieurs à 85 dB peut conduire au vieillissement prématuré des cellules sensorielles de l’oreille interne.

Comment protéger son audition ?

Les cellules sensorielles de l’oreille interne ne se renouvellent pas en cas de lésions suite à un traumatisme auditif. Après un concert ou une séance de cinéma, il arrive que des signaux d’alerte se manifestent sous forme d’acouphènes (sifflements, bourdonnements). La sensation de moins bien entendre est également à prendre très au sérieux car elle peut signifier que nos oreilles ont besoin de repos.

Il faut savoir doser les niveaux sonores et la durée d’exposition:

En concerts et en discothèques:

  • éloignez-vous des sources sonores et enceintes,
  • accordez-vous des pauses (30 minutes toutes les deux heures),
  • mettez des bouchons d’oreilles.

Les baladeurs:

  • évitez l’écoute à plein volume,
  • n’écoutez pas plus d’une heure par jour à volume moyen.

Si vous êtes musicien, un audioprothésiste pourra vous proposer des bouchons d’oreilles moulés aux dimensions précises de vos conduits auditifs.

Pour d’autres articles de santé, c’est ici et ici.

Cet article a été écrit par...
Poleen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>