On ne livre plus les colis aux particuliers en Russie

0 Flares 0 Flares ×

Si vous habitez en Russie et que vous êtes un particulier, ne vous faites plus livrer de colis : ils n’arriveront pas ! En effet, plusieurs groupes comme FedEx et DHL ont décidé d’arrêter les livraisons aux particuliers, à cause des pratiques douanières du pays. Gros plan sur un événement surprenant, dans un pays en pleine explosion des achats en ligne…[divider_flat]

Aucun colis pour les particuliers

DHL et FedEx ont été très claire : il n’y aura plus de livraisons de colis pour les particuliers. Selon les deux sociétés, les nouvelles règles douanières ralentissent et compliquent les livraisons. Pour résoudre ce problème, il est plus simple de purement et simplement arrêter de livrer les colis…

Les nouvelles règles

Mais alors c’est quoi ces nouvelles règles ? Et bien pour faire simple, de la paperasse. Ainsi, depuis une loi mis en place début janvier, les acheteurs en ligne doivent fournir tout un tas de documents à la douane du pays, ce qui rend le système lourd et complexe. Avec un tel système, il est impossible pour les sociétés de livraisons de garantir des délais courts aux clients.

Victime collatérale

Si les achats en ligne russe vont prendre un coup dans l’aile, une autre victime va apparaître rapidement : la poste russe ! Car on ne peut pas dire que la réputation de l’enseigne soit extraordinaire… Si l’on en croit les statistiques, en mai 2013, près de 500 tonnes de courriers internationaux étaient toujours bloqués en attente de contrôles et de tris ! Vous l’aurez compris, la poste russe est tout sauf rapide. Et la disparition de livraisons par des sociétés privées va accentuer l’utilisation de la poste… Qui est déjà débordée aujourd’hui.  Les 42 000 bureaux et 400 000 employés ne sont pas suffisants, faute d’investissements. Un nouveau challenge pour la Russie, si elle ne veut pas voir son commerce en ligne fondre…

Pour parler un peu de la poste en Nouvelle Zélande, c’est par ici !

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

One Comment

  1. Pingback : La Russie, Rosoboronexport et la vente d'armes | Fourth Wall

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>