La leçon de Bolloré

0 Flares 0 Flares ×

Vincent Bolloré a réussit un véritable tour de force: prendre le contrôle de Havasagence valant 1,85 milliard d’euros, en dépensant ‘seulement’ 600 millions. Au moment où Mr Bolloré cède la présidence de l’agence de publicité à son fils Yannick, revenons sur cette stratégie payante qui a permis à l’homme d’affaire d’acquérir une agence connue et reconnue. 

Une stratégie en plusieurs étapes

Pour une bonne stratégie payante, il faut avant toute chose bien démarrer. Et la première étape de Vincent Bolloré pour prendre le contrôle d’Havas a été l’entrée au capital. 20%, pour être précis, lors de son arrivée en 2004. En 2005, il obtient 3 sièges au conseil d’administration (sur 13 disponibles), incluant le présidence. Mais il ne contrôle pas encore la compagnie. Son capital est alors d’environ 32.8%, une montée au capital réussie en ne dépensant que 600 millions d’euros.

Monter au capital sans trop dépenser

Voir sans rien dépenser du tout. Attention, tour de force: en 2012, Bolloré passe de 32,8% à 37% sans dépenser le moindre euro ! Comment est-ce possible ? Havas a décidé une réduction du nombre d’actions en circulation. Et en simple effet collatéral, la participation de l’industriel français a augmenté. Si Bolloré n’a rien payé, Havas, de son côté, a déboursé 267 millions dans l’opération. Un expert indépendant a validé l’opération, car cette dernière impliquait un rachat des actions avant de les annuler, augmentant ainsi la dette de l’entreprise.

La consolidation

En dépassant 33.3% du capital, il aurait fallu une OPA de la part de Vincent Bolloré, ce qui aurait été très coûteux. Mais il obtient une dispense, en échange de ne pas dépasser 37.2% et de ne pas inclure ses 2 sièges au conseil d’administration dans le rachat des actions.

Et enfin, Vincent Bolloré décide de consolider à 100% Havas. Qu’est ce que ça signifie ? Pour faire le plus simple possible, cela signifie que les comptes de Mr Bolloré n’affichent plus 37%, mais 100%. On parle d’une intégration totale, qui permet d’une part de s’impliquer sur le long terme avec la société et d’autre part de faire des bénéfices plus rapidement. Une fois toute ces opérations faites, Bruxelles a autorisé la prise de contrôle de Bolloré au niveau du droit… Et c’est ainsi que Vinvent Bolloré a prit le contrôle d’Havas en ne déboursant que très peu d’argent. Une leçon.

Les clients d’Havas

Pour vous situer un peu sur cette grande société, voici, en image, quelques logos des entreprises qui travaillent avec Havas… Comme vous pouvez le voir, beaucoup de grands noms:

Pour d’autres articles sur les entreprises, je vous propose celui-ci ou encore celui-là.

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>