Le pétrole du Kurdistan redistribue les cartes dans la région

0 Flares 0 Flares ×

Tout va bouger dans le Moyen-Orient dans les prochains mois. Une redistribution des cartes conditionnée par un seul fait, mais qui peut tout changer : le pétrole du Kurdistan Irakien va-t-il être exploité ? Une nouvelle qui aurait du bon et du mauvais pour certains, alors regardons ça d’un peu plus près ! [divider_flat]

La réalité du pétrole du Kurdistan

Deux pays sont au coeur de cette nouvelle donne internationale : le Kurdistan donc, et la Turquie. C’est d’ailleurs cette-dernière qui a annoncé récemment la mise en service de l’oléoduc reliant la région semi-autonome du Kurdistan irakien et le terminal pétrolier de Ceyhan (au Sud de la Turquie).

Une révolution

Cette ouverture est une révolution, et pour cause : jusqu’à maintenant, seul des camions citernes reliaient les deux pays. Des livraisons certes fréquentes, mais les quantités étaient bien plus faible !

Relation Irak-Kurdistan

Mais la Turquie a prévenue : pour le moment, elle stocke le pétrole dans des cuves. Par question encore de l’exporter dans le monde, en tout cas pas sans l’accord de l’Irak. Un choix stratégique bien évidemment, puisque la Turquie veut inclure Bagdad dans l’équation. Il faut dire que la situation du Kurdistan est pour le moins spécifique : le pays s’étend sur 4 autres, à savoir l’Irak, l’Iran, la Turquie et la Syrie. Mais uniquement deux pays reconnaissent l’existence du Kurdistan : l’Irak et l’Iran. On comprend mieux pourquoi la Turquie attend l’aval de Bagdad pour faire évoluer les relations…

Des enjeux énormes

Les enjeux sont énormes, puisque l’exportation rapprocherait de plus en plus le Kurdistan d’un affranchissement vis à vis des 4 pays sur lequel il est situé. Un véritable Etat indépendant. Cette situation peut-être tendancieuse pour la Turquie, mais le pays y voit surtout un avantage : en s’impliquant dès le départ avec le Kurdistan Irakien, la Turquie veut se transformer en une plaque centrale de l’énergie dans le Moyen-Orient. Parfaitement situé géographiquement, les investisseurs étrangers commencent même à se laisser tenter… Une nouvelle ère pour certains pays de la région !

Pour d’autres articles sur la Turquie, je vous propose celui-ci ou celui-là.

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>