Histoire du 9 Décembre: Séparation églises et Etat

0 Flares 0 Flares ×

Tous les dimanches, retrouvez ce qui c’est passé dans l’histoire au jour de la rédaction de l’article. L’objectif est de mieux comprendre l’actualité en prenant du recul sur un évènement particulier. Aujourd’hui, nous sommes le 9 Décembre 2012, l’occasion de revenir sur une loi qui va changer considérablement l’histoire du pays et qui est encore importante aujourd’hui: la loi de séparation des églises et de l’Etat, du 9 Décembre 1905

Loi de Séparation des églises et de l’Etat

C’est le 9 Décembre 1905 qu’a été votée la loi de séparation des églises et de l’Etat en France. Un acte fort, à une époque où la place des religions vis à vis de l’Etat créait un vrai débat. Avec la promulgation, c’est la fin du « culte reconnu », les églises deviennent associations des droits privées. Ce texte est très riche, mais un des points qui résume le mieux l’esprit de la loi, c’est l’article 2: « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte ». 

Aristide Briand

On doit cette loi en partie au travail de Mr Aristide Briand. Ministre pas moins de 20 fois, prix Nobel de la paix en 1926 pour son action en faveur d’une réconciliation entre la France et l’Allemagne, cet homme politique est a classer dans la catégorie des hommes qui ont oeuvré pour la France. Aristide Briand est aujourd’hui un nom de rue très rependue en France, mais il ne faut pas oublier tout ce que cet homme à pu faire.

Côté positif de cette loi pour les églises

Le Vatican était contre la loi, même si une partie du clergé a fini par donner son accord à la séparation. Mais avec le recul, les églises ont sans doutes gagnées au change d’un point de vue économique. En effet, avec cette loi, elles n’avaient plus de compte à rendre a l’Etat, ce qu’y leurs offres une position indépendante très confortable. De plus, les églises n’ont plus à leurs charges l’entretien lourd des édifices religieux. Seul l’entretien courant est à leurs frais… Et l’ensemble des monuments construits après 1905 sont leurs propriétés.

Bien sûr, cet article n’est qu’une approche de ce bouleversement social, l’histoire étant toujours plus riche et plus complexe. Pour en savoir plus et entrer dans les détails, vous pouvez lire l’article de loi original, ce dossier du conseil d’Etat ou encore ce très bon article qui traite de la distribution des biens détenus par les églises à l’époque. Avec tout cela, vous pouvez voir la déclaration de Cécile Duflot en début de semaine d’une manière un peu différente…

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

One Comment

  1. Pingback : Un appel sur deux au 115 resté sans réponse ! | Time To Think

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>