Groupon, le deal de trop ?

0 Flares 0 Flares ×

Groupon, c’est le site qui vous propose des offres (les fameux deals) imbattables, allant en général jusqu’à 50% du prix de vente d’origine. Au delà d’être un site de réduction, c’est avant tout un petit modèle économique qu’a créé Andrew Mason. Le site est accessible dans plusieurs villes de plusieurs pays du monde, avec un promesse pour le commerçant: lui apporter un flux client. Mais Groupon est-il arrivé au bout de ses capacités

Groupon, un modèle séduisant

L’idée de base de Groupon est de permettre de payer moins cher au travers d’achats groupés. Si Groupon prend 50% du prix de vente du deal, c’est en promesse d’une augmentation significative du flux client pour l’entreprise qui propose son offre. Sur le papier, une opération gagnant-gagnant pour les trois acteurs: vendeurs, consommateur et plateforme d’achat.

Groupon, un modèle qui perd son attractivité

Mais dans la pratique, le flux client n’a pas évolué pour le commerçant. Il connait simplement un pic au moment du deal. Car Groupon est victime de son concept: les consommateurs recherchent les meilleurs deal pour en profiter à prix réduits, mais ne retournent jamais chez le commerçant par la suite. L’achat groupé se transforme donc en achat one-shot, c’est à dire un achat ponctuel et qui ne se reproduira pas. L’image du commerçant peut s’en trouver dégradée et Groupon ne peut pas remplir les promesses qu’il a lui même énoncé.

Des plaintes de plus en plus fréquentes

Au final, les commerçants sont de moins en moins intéressés par les deals. Surtout que Groupon leur laisse payer la TVA. Du coup, des deals se retrouvent tout simplement annulés, les demandent de remboursements explosent et les nouveaux adhérents au concept ne se pressent pas à la porte. Est-on en train de vivre la fin de Groupon ? On peut le croire en observant la fluctuation de l’entreprise en bourse, qui a perdu a peu près 7 fois sa valeurs d’intégration (il y a seulement un an).

Dans quelques mois, Groupon sera peut-être toujours un modèle, mais un modèle dans les cours d’économie pour expliquer comment un site pour révolutionner un marché et finir par s’écrouler, victime de son propre système…Mais on ne leur souhaite pas.

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>