De la publicité pour sauver France Télévision ?

0 Flares 0 Flares ×

Le soldat France Télévision est blessé, et est même plutôt salement amoché. Après s’être fait retiré la publicité, tout le monde se doutait que la situation serait difficile, mais elle s’avère de pire en pire. Ainsi, on peut légitimement se demander si il ne faudrait pas redonner une chance à la pub’ sur le service publique, puisqu’on commence à se demander combien de temps France Télévision va pouvoir continuer à perdre de l’argent

France Télévision perd de l’argent

Lorsque la hausse de la redevance TV a été décidée, l’une des raisons était d’apporter un peu de cash à France Télévision, qui en a cruellement besoin. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes: une perte de 42 millions d’euros a été annoncée pour cette année. Si on reformule plus simplement, France Télévision est à court terme dans le rouge. Et rien ne va dans le sens du groupe: suite à une demande de l’Etat, France Télévision compte faire 60 millions d’euros d’économies. Mais il faut rajouter à ce dernier élément une diminution de 91 millions d’euros des recettes publicitaires et une baisse de 36 millions d’euros des dotations publiques. Sortez les calculettes, mais là ça commence à faire beaucoup…

La place des programmes dans les économies

On en a beaucoup entendu parlé, surtout après la suppression de l’émission de Brice Toussaint, mais France Télévision a revu sa programmation. Parfois entraînant même un bon débat. Pourtant, le groupe assure avoir garder son sens des priorités: malgré les pertes, l’information et le sport ne seront pas impactés. Dans son communiqué de presse, le groupe parle de « piliers stratégiques« . Ensuite, la création et les oeuvres audiovisuelles devraient encore avoir un budget assez correct.

De l’utilité de certaines décisions…

Je sais pas vous, mais personnellement je ne comprends pas trop l’utilité de programmer le Soir 3 sur une durée de 1h minimum, sachant que le programme commence vers 23h et que des chaines comme BFM et ITV donnent les informations en continuent dans le même temps. Mais bref, imaginons que ce soit la décision de l’année, ce qui m’interpelle le plus, c’est le choix du maintient de la suppression de la publicité sur le service publique. Qu’on le veuille ou non, le groupe est là pour faire de l’argent, et la publicité est indéniablement le moyen pour en faire. Aujourd’hui, personne ne semble prêt à relancer le débat alors que, sans doute, une majorité de français seraient prêt à payer moins de redevance TV et voir un peu plus de pub’. Et puis il faut être honnête, la publicité avait été supprimée avec l’argument de faire commencer les films plus tôt pour que les enfants soient couchés tôt (entres autres arguments bien évidemment). Et aujourd’hui on en est où ? Et bien le film de France 2 commence presque en même temps que celui de TF1… Alors quitte à ne rien modifier, autant essayer de gagner un peu d’argent.

Pour aller plus loin dans le débat, je vous renvoi vers ces deux bons articles sur le sujet, ici et ici.

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>