Chronique de la fin du monde

0 Flares 0 Flares ×

Nous sommes le 20 Décembre. Si l’on en croit les médias, les mayas, et un peu tout ce qui reste, dans quelques heures le monde tel que nous le connaissons n’existera plus. C’est un billet un peu spécial que je propose aujourd’hui, une sorte de grande pensée sans début ni fin, parce que, au fond, je pense bien me lever le 21 au matin.

La fin du monde: 21 décembre 2012

Vous y croyez vous, à cette fin du monde ? Tout est prévu pour bien la vivre en tout cas. Entre les soirées de fin du monde, les rassemblements sur des lieux historiques… Tout le monde est prêt à passer de l’autre côté de la plus belle manière. Rendez vous compte, si vous lisez cet article, ce sera sans doute un des derniers que vous lirez dans votre vie… Ça me laisse rêveur. Ce qui me laisse rêveur également, c’est de prendre un petit instant pour songer à ce que l’on peut laisser derrière nous. Essayez, juste pour vous amuser. Si demain ne devait avoir lieu, que pensez-vous que nous laisserions derrière nous ? Moi je préfère penser aux choses positives plutôt qu’aux divers points négatifs que l’on a pu voir ces derniers mois… J’ai envi de voir le monde en couleur.

Confession(s)

Je vais être sincère, autant des fois j’ai des choses à dire, par exemple ici ou encore ici, mais là je ne sais pas vraiment quoi dire, tant je ne suis pas convaincu par cette fin du monde. Si je n’y crois pas, c’est peut-être aussi parce que j’y suis bien, et puis qu’au fond, notre tour doit arriver un jour. Mais je dois vous avouez que je ne sais pas quoi écrire dans l’hypothèse où ce soit mon dernier article. En fait je préfère ne rien dire, car après tout, parfois on parle trop de n’importe quoi. Comme moi en ce moment dans cet article.

Espoir

Quand je vois cet article, j’espère vraiment avoir raison de ne pas croire en cette fin du monde, pour deux raisons. La première, c’est que je voudrais pas vous avoir fait perdre 5 minutes de votre vie, et la seconde, c’est dans l’espoir où cet article ne soit pas découvert par les futurs populations prenant notre place une fois que nous aurons disparus demain… Car ils se feraient une fausse idée sur nous: souvent, on écrit parce qu’on a quelque chose a dire. Heureusement que la fin du monde n’arrivera pas et que je pourrai de nouveau écrire sur des sujets variés demain ! Mais au fond, en écrivant n’importe quoi dans cette chronique de fin du monde, n’est ce pas aussi une manière de dire que tout et n’importe quoi a été dit depuis des mois sur cette fin du monde présumée ?

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>