Casino est confiant pour 2014

0 Flares 0 Flares ×

Qu’on se rassure, un groupe français se sent bien pour entamer l’année 2014 ! Il s’agit du groupe Casino, l’enseigne de grande distribution. C’est sur la différentiation que mise le groupe cette année, après une année 2013 pleine d’espoir qui montre un retour sur le devant de la scène de l’enseigne. Tout l’enjeux de 2014 sera dans l’adaptation. Gros plan.[divider_flat]

Retour à la croissance

C’est lors de l’annonce du bilan de 2013 que Jean-Charles Naouri, PDG du groupe stéphanois, a mis en avant les objectifs pour 2014 : retour à la croissance organique positive du chiffre d’affaires en France. Et dans le même temps, essayer de grandir encore un peu plus à l’international.

2013, en chiffres

Arrêtons nous donc un peu sur les résultats du groupe en 2013. + 18,1% de résultat opérationnel ! Un chiffre tout ce qu’il y a d’honorable, qui en valeur donne tout de même un peu plus de 2 milliards d’euros. Mais surtout, la politique des prix en baisse lancée fin 2012 commence à porter ses fruits : les ventes (hors essence et effets calendaires) sont ainsi passées de -3,3% au troisième trimestre à -1,5% au quatrième. Au global, l’année reste sur une tendance négative mais la fin d’année apporte son lot d’amélioration dans les chiffres, que le PDG explique par le décalage entre l’action de Casino et la réaction des clients.

Début 2014 en chiffres

Et la tendance début 2014 tend à confirmer celle de fin 2013 : hausse d’environ 4% du trafic en magasin et près de 8% en volume. Et ce en hypermarché mais également en supermarché. Cela implique une hausse du CA de un peu plus de 2%. Pour ce qui est des enseignes de proximités, les bonnes performances de Monoprix portent également le groupe Casino, et l’acquisition des magasins Norma qui se transforment en Leader Price permet une plus grande couverture nationale et par conséquent, une hausse du chiffre du groupe.

Casino et l’étranger

Mais la grande force de Casino, c’est surtout l’international : 60% de son activité ! Même si l’Asie perd un peu de vitesse et que le change n’est pas en la faveur du groupe français en Amérique latine, l’année commence avec une hausse des ventes presque à deux chiffres.

La nouvelle stratégie

Et pour 2014, voila ce que nous prépare le groupe : une personnalisation de l’offre. Pour réussir, le principe est assez basique : segmenter son offre et changer les manières d’aborder les clients. Il faut dire que Casino possède toutes les cartes pour y parvenir : des enseignes discounts avec Leader Price et CDiscount, du haut de gamme avec Monoprix et du grand public avec les enseignes Casino. L’objectif est donc clairement défini : chaque enseigne sa politique, avec pour objectif de faire grandir le groupe.

Pour d’autres articles de distribution, il y a Monoprix ici et sinon cet article.

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>