A la découverte de l’effet Dunning Kruger

0 Flares 0 Flares ×

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le résultat d’une expérience américaine publiée en 1999 mais qui peut tout à fait être appliquée aujourd’hui que ce soit dans votre vie de tous les jours au travail, à la cantine ou même tout simplement lorsque vous regardez les politiques parler. Découvrons l’effet Dunning Kruger.

C’est quoi, l’effet Dunning Kruger ?

Je vais directement vous proposer la définition de cet effet: l’effet Dunning Kruger « décrit un phénomène selon lequel les moins compétents dans un domaine surestiment leur compétence alors que les plus compétents auraient tendance à sous-estimer leur niveau de compétence ». Si on résume grossièrement, c’est d’une certaine manière la célèbre phrase ; « la culture c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale ».

Comment en est-on arriver à une telle conclusion ?

Plusieurs expériences ont été réalisées par David Dunning et Justin Kruger aux USA. La grande conclusion a été évoquée dans le paragraphe précédent. Aux travers des expériences, Dunning et Kruger sont arrivées à plusieurs petites conclusions. Ainsi, la personne incompétente tend à surestimer son niveau de compétence tandis qu’elle ne parvient pas à reconnaître la compétence dans ceux qui la possèdent véritablement. Mais la personne incompétente ne parvient pas à se rendre compte de son degré d’incompétence.

En guise de conclusion

Une citation de Darwin résume parfaitement tout l’effet Dunning Kruger, et peut également faire un peu peur:  « L’ignorance engendre plus fréquemment la confiance en soi que ne le fait la connaissance ». A méditer.

Pour aller plus loin, je vous propose cet article en anglais sur l’effet Dunning Kruger,

Cet article a été écrit par...
Clement Passionné d'actualité, c'est en 2011 que je créé Time To Think, site d'actualité. 3 ans plus tard, ce dernier devient Fourth Wall. Mon objectif : mettre en avant l'actualité dont les grands médias parlent peu ! Retrouvez moi aussi : www.clement-gracyk.com

2 Comments

  1. Effet connu tout de même bien avant cette expérience et ainsi résumé par Bertrand Russell :

    « The fundamental cause of trouble in the world today is that the stupid are cocksure while the intelligent are full of doubt ».

    — Bertrand Russell, « Christian Ethics »

    Pensons également au géologue Claude Allègre s’improvisant spécialiste du climat avec les résultats que l’on sait :-D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>